Nous découvrir

Atténuer les souffrances
des plus démunis
à Sada et dans Mayotte

Mayotte est une petite île française (375 km2) de l’archipel des Comores qui se trouve dans l’océan indien, au nord-ouest de Madagascar. Les Comores, l’un des états les plus pauvres au monde, se situent seulement à 70 km. A mesure que l’écart économique se creuse entre Mayotte, la française, et les pays de la région (Comores, Madagascar, la côte est africaine) de plus en plus de migrants pauvres, majoritairement comoriens, prennent la mer pour rejoindre Mayotte à la recherche d’une vie meilleure. D’après les chiffres officiels, Mayotte compte environ 256.000 habitants dont la moitié en situation irrégulière. 

Une grande majorité de cette population vit dans une grande misère. Ils sont entassés à plusieurs dans des habitats insalubres, vivent en clandestinité et travaillent au noir dans des conditions très difficiles pour survivre. Étant quotidiennement pourchassés et reconduits à la frontière par les forces de l’ordre, on retrouve, parmi ceux qui réussissent à passer à travers les mailles du filet, beaucoup de femmes seules avec plusieurs enfants à charge et de plus en plus de mineurs isolés et des enfants errants livrés à eux- même. Mais la misère à Mayotte, qui gagne du terrain et est de plus en plus apparente, ne touche pas que les étrangers en situations irrégulières. Avec le coût de la vie (indice des prix à consommation 2 à 3 fois plus élevée qu’en France Métropolitaine), le taux de chômage dépassant les 30 %, un PIB 5 fois inférieur à la moyenne des aux autres départements français et les aides sociales de l’état quasi inexistantes, beaucoup de Mahorais vivent en dessous du seuil de pauvreté. 

Depuis le mois de juin 2012, une association caritative appelée NARIVANE (« donnons » en langue locale) est active dans le secteur centre de l’île ou aucune structure de ce genre n’existe. Basée à Sada, deuxième ville de l’île par le nombre d’habitants, son objectif est de collecter des denrées alimentaires et des vêtements notamment pour les redistribuer aux plus démunis. L’association est active surtout pendant mois de ramadan (95% de la population est musulmane), mois de partage et période très difficile pour les familles précaires. Ainsi, pendant le mois de ramadan 2018, 400 familles ont été soutenues durant le mois complet avec 60.000 paniers alimentaires types distribués. Un panier type contient 40 repas et est composé de riz, farine, pates, huile, lait, sucre, jus de fruit, œufs, légumes en conserve et de boites de sardines. Cela peut permettre à une famille de 4 à 5 personnes de manger pendant une semaine. 

Nous nous préparons activement pour le ramadan 2019 qui commencera vers le 5 mai.

Les ressources actuelles de l’association sont uniquement les dons et les participations des membres bienfaiteurs et des bénévoles et les besoins sont énormes. Nous avons donc besoin d’avantage de soutien.

L’association Narivané s’inspire des valeurs de l’islam, celles de la solidarité et du respect de la dignité humaine, qu’elle place au centre de ses préoccupations. Elle appelle, par son engagement, ses valeurs et ses missions, à la construction d’une solidarité humaine qui transcende les différences et les frontières.

Moustoifa Hamada